Homme se prenant la tête à cause des assurances devant son ordinateur

Les erreurs les plus courantes en assurances

C’est la bête noire (en tout cas la mienne) de beaucoup de travailleur·se·s autonomes et de gens en général. Cet article met en avant les questions à se poser et les conséquences à ne pas le faire. C’est Josée Mainville, conseillère en assurances qui y a répondu dans une capsule vidéo sur notre chaîne YouTube et sa réponse est retranscrite ici. Heureusement qu’elle est là pour nous aider à éclairer certains points importants.

Bonne lecture !

Les questions à me poser par rapport à mes assurances

Il est évident que les assurances font parties de toutes les sphères de nos vies, les travailleur·se·s autonomes n’y échappent pas, mais il se peut aussi qu’on les oublies une fois les avoir contractées. Il est donc important de se poser des questions de temps en temps comme :

  • C’est quand la dernière fois que tu as parlé « assurances » ?
  • Avant de souscrire, as-tu questionné et compris les conditions et les restrictions du contrat ?
  • As-tu révisé ton contrat d’assurances ?
    1. Ta situation familiale a-t-elle changé ?
    2. Qui est nommé bénéficiaire ?
    3. Tu étais employé·e, maintenant travailleur·se autonome ?
    4. Est-ce que le montant de l’assurance salaire a été ajusté ?
Homme se prenant la tête à cause des assurances devant son ordinateur
© Tim Gouw

Quelles sont les conséquences de ne pas m’occuper de mes assurances ?

Nous ne sommes plus des enfants (vraiment ?), nous savons qu’il y a des conséquences sur chaque chose que nous faisons (effet papillon). C’est également vrai pour les assurances…

L’argent part à la mauvaise personne !

Si tu n’as pas fait révisé ton contrat et que c’est ton ex qui était la ou le bénéficiaire, ta nouvelle moitié risque de voir sa vie devenir subitement compliquée.

Le montant souscrit est insuffisant !

Si tu ne t’es attardé·e qu’au prix à payer, tu manqueras peut-être de fonds lorsqu’il sera temps de faire une réclamation. Car le montant a donner par l’assureur a été calculé au moment de la signature, 5 ou 10 ans plus tard, la vie a changé : hypothèque plus élevée, enfants, voiture, etc.

Les conseils de Josée

Portrait cercle Josee Mainville La Madame Des Assurances conseillère en assurances personnelles

Je te donne quelques conseils :

– Demande-toi pour quoi tu payes plutôt que « Combien ça coûte ? » : Ce n’est pas le montant en soi qui est le plus important (bien que non négligeable), mais bien ce que tu vas toucher au moment de ta réclamation.
– Questionne le conseiller et le contrat avant de le signer : il faut t’assurer d’avoir bien compris les termes de l’entente. On ne signe jamais avant d’avoir lu et saisit l’entièreté du contrat.
– Sois impliqué dans ta vie financière : n’attends pas que ce soit le conseiller qui t’appelle, prends les devants, après tout ce sont TES assurances !

On les aime les assurances quand on a besoin d’elles !

Josée Mainville, La Madame des assurances

Josée répond à ta question en vidéo

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube’s privacy policy.
Learn more

Load video

Même moi en rédigeant cet article je me suis dit : C’est vrai ça, depuis quand n’ai-je pas révisé mes contrats d’assurance ? J’espère donc que, comme moi, cet article a été un électrochoc et t’a fait réaliser que tu devais sortir tes vieux contrats des tiroirs pour les réviser. Dis-nous en commentaire, c’était quand la dernière fois que tu as parlé des assurances ?

Partage :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.