Tu veux être accompagné·e ?

L’académie des autonomes est là pour soutenir et aider les travailleur·se·s autonomes dans leur lancement et leur développement. Nous le faisons de plusieurs façons, avec nos rencontres mensuelles entre solopreneur·e·s, mais aussi grâce à notre revue.

L’important pour Marie, la fondatrice d’ada, ainsi que pour tous ses membres, c’est l’entraide et le partage d’expérience. Personne n’a LA bonne réponse, chacun·e a son vécu et peut faire bénéficier aux autres de ses apprentissages.

Jeune homme heureux au téléphone cellulaire dans son appartement logement en ville accompagnement lancement solopreneur
Deux femmes travaillants ensemble dans un café travail d'équipe accompagnement

l'accompagnement pour travailleur·se·s autonomes

Vers qui se tourner pour trouver de l’accompagnement quand on est travailleur·se autonome ? En voilà une bonne question !  La réponse est, on n’aime pas l’avoir et pourtant elle répond à beaucoup de questions dont celle-ci, ça dépend ! L’accompagnement que tu peux recevoir varie en fonction de tes besoins. 

Pour des blocages par rapport à tes peurs, des pensées limitantes ou encore une estime de toi à ajuster, tu vas jaser avec un·e coach PNL (programmation neuro-linguistique) comme Johanne Magloire.

Tu peux aller chercher du mentorat auprès d’organismes existants : Le mentorat pour travailleur·se autonome.

Il t’est également possible de faire des rencontres en fonction de ton besoin avec Marie, la fondatrice de l’académie des autonomes.

Comment se passent les rencontres avec Marie ?

Portrait Marie Deschene sur chaise avec pantalon jaune fondatrice ada académie des autonomes
© Aurore Degaigne

Ce sont des échanges conviviaux par visioconférence ou téléphone. Il te suffit de parler de tes problématiques ou de poser tes questions directement.

Rien de bien compliqué car Marie aime les choses simples ! Tu as des questions, elle te répond ou te donne des références pour t’aider dans ton développement de travailleur·se autonome si elle n’a pas la réponse. Oui, c’est possible ! Si la réponse n’est pas dans son cerveau, elle te le dira et se fera un plaisir de t’aiguiller vers une autre ressource.

Quel type d'accompagnement ?

Si tu es abonné·e à la boîte à outils d’ada (Marmite et Wok), pense à prendre tes premiers rendez-vous via les liens qui te sont fournis directement dans la boîte.

Sinon, regarde ces deux options, choisis celle qui répond le plus à tes besoins et prends ton rendez-vous avec Marie sans plus tarder !

 

Option 1 - L'addition

Avec L’addition, tu combines les bénéfices des conseils de Marie avec le gain de temps que t’offre le contenu de la boîte à outils.

Et concrètement ? Qu’est-ce que ça veut dire ? Que contient ton addition ?

  • 12h d’accompagnement (dont 2h gratuites, celles dans la Marmite)
  • Accès complet (forfait Marmite) à la boîte à outils pendant 1 an

Tu optimises ainsi tes chances de passer à l’action et de vivre comme travailleur·se autonome.

Et combien te coûte cette addition ?

Tu payes 1 200$ + taxes (10h x 120$) et tu obtiens un beau cadeau, car elle est comme ça Marie, elle aime faire des cadeaux !

Cadeau d’une valeur de 850$ accès à la boîte pendant 1 an (forfait Marmite)

  • 2h de consultation
  • Rencontres de groupe
  • Revue (RDA)
  • Tout le contenu


Alors, tu passes à l’action ?

Option 2 - L'entrée

Tu as une simple question et tu veux juste que Marie t’aiguille dans ta recherche, prends rendez-vous directement pour 30 min. ou 1h en fonction de tes besoins du moment.

30 min. : 75$ + taxes

1h : 120$ + taxes

 

Comment optimiser ton accompagnement

Pour augmenter ton temps avec Marie, et aussi, appliquer ses suggestions, suis ces trois conseils :

1

Note tes questions

Prends en note toutes tes questions ou sujets que tu veux aborder pour optimiser ton temps, que ce soit avec Marie ou tout autre professionnel·le.

2

Prends ton rendez-vous

Évidemment, si tu veux rencontrer Marie, il est important de le programmer à ton agenda.

3

Passe à l'action

Mets en application les conseils ou les idées que Marie a pu te suggérer. L'important c'est le mouvement, ainsi tu apprendras une multitude de choses comme travailleur·se autonome et humain·e.

Quelles sont les expériences de Marie ?

0 ans
Travailleuse autonome
0 ans
Administration

Le nombre d’années ci-contre est uniquement les expériences directement en lien avec ada et son contenu. Marie a commencé à travailler à 16 ans et à temps plein à 18 ans. Tu te doutes donc que les apprentissages professionnels sont nombreux !

Autodidacte et très pratico-pratique, son approche est concrète et vise à ce que tu passes le plus vite à l’action.

C’est grâce à ses années comme adjointe administrative et coordonnatrice d’une agence de communication qu’elle a aiguisé son sens de l’organisation et de l’administratif en général. Son expérience en tant que travailleuse autonome (d’abord en mise en valeur résidentielle puis comme photographe) lui a permis de découvrir cet univers stimulant et très solitaire.

Portrait Marie Deschene extérieur haut vert sourire léger fondatrice ada académie des autonomes
© Aurore Degaigne

Quels types de questions ou problématiques poser en accompagnement ?

La vie d’un·e travailleur·se autonome est parsemé de questions, plus ou moins existentielles, qui amèneront souvent des choix importants. Avec qui échangé sur le sujet en toute confiance ? L’idéal est de parler à une personne qui a une expérience similaire puisque c’est exactement le type de questions qu’elle a pu se poser.

escalier bleu

Démarrage

Par où commencer ? Dois-je m'inscrire au Registraire des entreprises ? Quelles sont mes obligations ? etc.

Difficulté

Mon ou ma client·e ne veut pas payer sa facture, qu'est-ce que je fais ? Nous ne nous comprenons pas mes client·e·s et moi. etc.

Choix cornélien

Devrais-je développer telle industrie ? Serait-il bon d'engager un·e employé·e ? Devrais-je retourner comme salarié·e ? etc.

GO

Passe à l'action

Prends rendez-vous avec Marie pour une petite jasette. Elle rit fort, mais ne mord pas !