Finances fluctuation investissements choix pour travailleur autonome

Choix d’investissements et ses répercutions

Est-ce que le statut de travailleur·se autonome change les choix d’investissements que nous propose la ou le conseiller·ère ?

Cet article répond à cette question, mais indique aussi si le statut a un impact sur les investissements. C’est Ariane Desharnais, conseillère en gestion de patrimoine, qui y a répondu dans une capsule vidéo sur notre chaîne YouTube et sa réponse est retranscrite ici.

Bonne lecture !

Avoir le statut de travailleur·se autonome change-t-il nos choix d’investissements ?

Non, être travailleur·se autonome ne change rien aux gammes de produits d’investissements qui te sont proposés. Tu auras droit d’investir dans tous les fonds que ta ou ton conseiller·ère te proposera que tu sois incorporé·e ou non. Tu pourras également les mettre dans des REER, CELI et autres produits dans lesquels on peut investir.

Qu’est-ce qui change la gamme de produits de ma ou mon conseiller·ère ?

Bien que le statut de solopreneur·e ne change absolument rien aux choix proposés, il y a bien un facteur important si on veut s’assurer que notre conseiller·ère nous propose une vaste gamme des fonds existants : iel doit travailler pour un·e courtier·ère en valeurs mobilières. Iel aura ainsi accès aux produits d’investissements de toutes les firmes et acheter directement sur le marché boursier des actions ou des fonds négociés en bourse.

Les courtier·ère·s d’une institution financière (en succursale) ont, en général, une offre plus limitée que les courtier·ère·s hors institution.

Tu peux (et tu devrais) vérifier si la firme et/ou ta ou ton conseiller·ère sont bien inscrits : Rechercher sur le site de l’ACVM (Autorités canadiennes en valeurs mobilières) – Ariane y est, j’ai vérifié !

Les courtiers en placement sont réglementés par l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM). Pour obtenir davantage d’information sur les antécédents, les compétences et les renseignements d’ordre disciplinaire d’un conseiller réglementé par l’OCRCVM, veuillez consulter le rapport Info-conseiller publié par l’organisme.

Source : ACVM
Finances fluctuation investissements choix pour travailleur autonome
© Markus Winkler

Comment bien choisir sa ou son conseiller·ère en placement ?

Selon l’Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM), rien ne vaut la préparation et les questions lorsqu’il vient le temps de choisir sa ou son conseiller·ère en placement. C’est pourquoi je t’ai sorti les documents importants de l’ACVM pour t’aider dans cette démarche.

Questions à poser quand tu choisis un conseiller en placement – ACVM

Check-list « Avant d’investir » – ACVM

Glossaire des terminologies et qualifications – ACVM

Investir avec un conseiller – ACVM

Ariane t’explique le tout en vidéo

YouTube

By loading the video, you agree to YouTube’s privacy policy.
Learn more

Load video

Encore une question de réglée ! Il y en a des choses à s’occuper dans le monde des adultes et dans celui des travailleur·se·s autonomes ! Une chance qu’on a Ariane pour répondre à nos questions. Dis-nous en commentaire ce que tu as appris dans cet article.

Partage :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.