Jeune homme heureux au téléphone cellulaire dans son appartement logement en ville accompagnement lancement solopreneur

Comment trouver des contrats

Partir à son compte, quitter un emploi stable pour l’inconnu dans lequel se retrouve un·e professionnel·le en affaires, c’est grisant et épeurant. Des dizaines de questions nous traversent l’esprit : Dois-je m’inscrire aux taxes ? Est-ce que j’ai besoin d’un site internet ? clicSÉQUR Entreprises ou Express ? etc.

Ce sont des questions tout à fait légitimes et ada va t’aider à y répondre. Autant dans le démarrage de tes activités de travailleur·se autonome que dans ton déploiement, on a toujours besoin de client·e·s. Tu es au bon endroit pour répondre à ce besoin récurrent.

Guide gratuit pour t'aider

Voici un guide qui te partage six stratégies afin de trouver des contrats comme travailleur·se autonome.
Tu pourras ainsi passer à l’action rapidement !
Bonus : tu as une liste de tâches à réaliser par stratégie à la fin !

Précise ton offre

Avant de dire au monde que tu existes, pose-toi tranquillement et réfléchis à ce que tu veux offrir, aux raisons pour lesquelles tu as décidé de te lancer comme travailleur·se autonome. Si tu sais ce que tu veux, ce que tu offres et ce que ça apporte à tes client·e·s alors tu as de plus grandes chances d’être clair. Le tri se fera donc naturellement auprès de ta clientèle cible et tu obtiendras des mandats plus en lien avec ce que tu recherches.

Pose-toi des questions

Afin d’amorcer la réflexion et la précision de ton offre, tu peux te poser les questions suivantes :

  • Pourquoi je me lance à mon compte ?
  • Quelles solutions je veux apporter à mes client·e·s ?
  • Quels types de projets/contrats feraient mon bonheur ?

Tu vois, pas besoin de te compliquer la vie. Ces trois questions très simples t’aideront à clarifier les choses dans ton esprit. Si tu as besoin d’aide, tu peux en trouver de différentes façons…

Va chercher de l'aide

Enlève
tes blocages

Tu sais que tu as certaines peurs qui t’empêchent de réaliser des choses et tu veux les faire évoluer ? Il est tout à fait possible de transformer tes croyances avec l’aide de Johanne Magloire, coach PNL (programmation neurolinguistique).

Clarifie
ton message

Tu voudrais t’assurer que ton discours est clair et limpide, mais tu ne sais pas comment faire ? Martin Ducharme pourra assurément t’aider à clarifier ton message. Il ramène les choses dans leur simplicité et droit au but.

Sois
accompagné·e

Tu as des questions très pratico-pratique pour lesquelles tu souhaiterais avoir des réponses ? Marie, la fondatrice d’ada, peut certainement t’aider. Avec une chaleureuse rencontre de 30 min. ou d’1h, elle te fera gagner un temps fou !

Utilise ton réseau

Les contacts que l’on se fait au court de sa vie sont importants. Le réseau de tisser une toile de soutien et de références. Souvent sous-estimé par les travailleur·se·s autonomes, ton réseau peut être très utile lorsque tu en as besoin. C’est une source d’information impressionnante !

Les six degrés de séparation (aussi appelée théorie des six poignées de main) est une théorie établie par le Hongrois Frigyes Karinthy en 1929 qui évoque la possibilité que toute personne sur le globe peut être reliée à n'importe quelle autre, au travers d'une chaîne de relations individuelles comprenant au plus six maillons.

Wikipedia

Dis à ton réseau actuel que tu existes !

Il peut y avoir différentes façons d’obtenir des client·e·s et pas besoin de stratégies savantes ou compliquées… tu peux commencer par quelque chose de simple en utilisant ton réseau actuel. Tu te dis « Mais je n’ai pas un gros réseau ! », pourtant il est plus dense que tu ne le penses. Tu peux même accompagner ton message de tes réseaux sociaux, de ton site ou simplement de tes coordonnées au cas où iels auraient envie de bénéficier de tes services.

Si tu savais le nombre de personnes qui t’envie d’avoir eu le courage de faire ce que tu viens de faire, c’est fou !

Ancien·ne·s collègues

Tu te lances comme travailleur·se autonome et tout ton parcours te suit. Tes anciennes expériences et les personnes que tu as côtoyé t’accompagnent. Il serait donc très utile que tu les préviennes de cet important changement dans ta vie.

Voisin·e·s

Sauf si tu vis dans le bois au fin fond de la pampa, ton chemin croise certainement celui des autres personnes de ton quartier. Elles ont un potentiel incroyable de contact à créer et de contrats à aller chercher.

Ami·e·s / Famille

Tes proches peuvent être une bonne source de références surtout quand tu démarres comme travailleur·se autonome. Que ce soit ta famille ou tes ami·e·s, chaque personne a son propre réseau, ce qui fait que ça t’ouvre à un nombre insoupçonné de prospect·e·s.

Activités

Même les personnes de ton cours d’improvisation ou de ton club de lecture font possiblement partie de ta clientèle cible. Pourquoi te limiter ? Ces gens ont une vie active et rencontrent d’autres personnes, c’est une possibilité pas si illusoire que ça…

Rencontre atelier réseautage entre femmes professionnelles
© LinkedIn sales solutions

Agrandis ton réseau

Tu as aussi la possibilité d’agrandir ton réseau existant. Le moyen d’y parvenir c’est d’interagir avec d’autres humain·e·s. Il est possible de le faire de plusieurs façons :

  • Partager des publications sur tes réseaux sociaux
  • Commenter celles des autres
  • Connecter directement via les réseaux sociaux
  • Rencontrer lors d’événements de réseautage virtuels ou physiques

Le tout, c’est de t’intéresser réellement à l’autre personne en face. Un manque de sincérité se sentira à 6 897 kilomètres à la ronde (oui, c’est très précis). Tu perdras non seulement une connexion, mais tu enverras un message « Alerte » dans sa tête et ça risque de te nuire sur le long terme.

Sois dans l'action

Si tu attends que ça arrive, rien ne se passera. Le principal est d’être dans l’action ! Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça veut dire d’être en mouvement, de prendre les devants, d’aller cogner aux portes (virtuellement ou physiquement), etc.

Se lancer comme travailleur·se autonome demande une certaine naïveté un peu folle. Comme dit Robert Half : « Si j’avais su je n’aurais jamais fait, si je n’avais pas fait je n’aurais jamais su. » Il est donc impensable d’apprendre et évoluer sans passer par l’expérience concrète du terrain.

La réflexion est bonne, l’action aussi ! La vie est pleine de surprises et les apprentissages sont permanents. Attendre d’avoir tout prêt avant de te lancer fera en sorte que tu ne lanceras probablement jamais. Tu auras à ajuster tes outils, ton offre et tes communications en fonction des retours de ta clientèle, même si tu pensais que c’était parfait. Voici un 15 min. intéressant sur le sujet avec Mélanie Holley.

Click on the button to load the content from open.spotify.com.

Load content

Avant de partir...

Laisse-moi dormir… euh, non désolée ! (Source : Avant de partir – Roch Voisine)
As-tu pris ton guide gratuit ?

Partage :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.