Jeune femme sur son lit en rencontre visioconférence avec cliente

Pourquoi expliquer son fonctionnement

C’est un article qui te suggère qu’en tant que travailleur·se autonome de particulièrement bien communiquer avec tes client·e·s. Pourquoi ? Un gain de temps et d’énergie ! Comment ? En étant transparent·e !

En plus, en fin d’article, je te partage 3 listes que j’utilisais comme photographe. Elles m’évitaient d’oublier quelque chose et m’assuraient que nous étions alignés dans le style très photo-journalistique de mes photos.

D’autres exemples sont donnés afin de t’inspirer à créer tes propres listes pour qu’elles correspondent à tes valeurs et ton processus.

Bonne lecture !

Partager son processus de solopreneur·e à sa ou son client·e

On le sait, quand on est travailleur·se autonome, on a tous les chapeaux. Ça veut dire qu’on a également celui de directrice ou directeur de la communication. Lorsque ce n’est pas notre domaine d’expertise on a tendance à l’oublier, pourtant il est crucial. Une bonne communication avec tes client·e·s dès le début du mandat va t’aider à avoir une bonne relation ou au moins à diminuer les probabilités que ça dérape.

C’est ton domaine d’expertise, c’est toi qui doit prendre le lead pour dire à tes client·e·s comment tu fonctionnes. Souvent, iels ne savent pas ce que ça implique de faire ton travail. C’est ta responsabilité de les instruire pour que la relation soit harmonieuse.

Je t’invite à être transparent·e sur ton mode de fonctionnement sur ton site Internet afin d’attirer des client·e·s qui te correspondent. Ainsi tu passeras ton temps à gérer plus de contrats intéressants que de client·e·s frustré·e·s.

Homme heureux souriant devant son ordinateur portable laptop dans un café
© Brooke Cagle

Exemples de communication de processus de travailleur·se autonome

Voici quelques exemples pour t’aider à écrire toi-même les éléments que tu veux indiquer à ta ou ton client·e pour que le contrat se passe de la meilleure façon qu’il soit. Tu t’en inspires, tu changes, supprimes, ajoutes ce que tu veux !

Deux photographes ont des façons différentes de travailler, les inclusions et exclusions varient dans leurs forfaits. Si tu es clair·e dès le départ avec tes prospects, tu auras moins à leur courir après. Ça va faire le tri naturellement pour n’avoir que ceux qui sont prêt à travailler avec toi.

Je répète que les exemples ci-dessous sont là pour t’inspirer, j’ai été photographe, mais pas rédactrice ou conceptrice de site Internet. Les suggestions sont probablement erronées, mais elles sont là pour te donner un élan afin de rédiger ta méthode et ainsi éclaircir les questions de tes client·e·s.

Photographe / Vidéaste

Jeune femme photographe dans sa chambre avec son appareil photo
© Kinga Cichewicz

Ci-dessous tu trouves les points que je trouvais important de signaler à ma ou mon client·e et que j’inscrivais sur mon site Internet, mes prospectus et mes factures :

  • Ce qui est inclus :
    • Post-traitement : contraste, lumière, couleurs, etc.
    • Nombre de photos
    • Format des photos : HD et web (plus petit pour réseaux sociaux)
    • Conseils de préparation
    • Galerie virtuelle pour faire son choix
    • Déplacement jusqu’à 35km à partir de Laval
  • Mon fonctionnement :
    • Lumière naturelle
    • Style photo-reportage donc très naturel
    • Délai de livraison
    • Crédit photo à indiquer
    • Modalités de paiement
    • Où se déroule la séance : à domicile (sinon, voir extras)
  • Extras :
    • Photo supplémentaire
    • Livre : à partir de…
    • Maquilleuse·eur/Coiffeuse·eur
    • Location d’un logement ou studio

Rédactrice·teur / Traductrice·teur / Réviseur·e

Cahier pour prendre des notes avec une main de femme
© Hannah Olinger

Par exemple, avant chaque mandat, tu pourrais indiquer à ta ou ton client·e les éléments suivants :

  • Ce que tu attends d’iel avant de commencer :
    • éléments desquels s’inspirer : photos, dessin, etc.
    • liens et/ou textes de référence
    • brief
  • Délai minimum pour produire (une fois que tu as toutes les informations) :
    • besoin de 15 jours avant de produire un texte de 500 mots
    • besoin de 3 semaines pour créer un texte de 1 000 mots
    • besoin d’un mois pour un texte de 1 500 mots
  • Déroulement avec le délai et la durée :
    • Rencontre #1 pour parler du projet : 1h/1h30
    • Réception des documents complémentaires
    • Ébauche des premières idées : 5 jours ouvrables
    • Rencontre #2 pour décider du choix dans les propositions : 1h/1h30
    • Élaboration plus poussée de l’idée choisie : 5 jours ouvrables
    • Rencontre #3 présentation finale : 45 min.

Conceptrice·teur de site Internet

Homme développeur web devant son ordinateur portable laptop bureau
© Andrew Donovan Valdivia

Afin de gagner du temps et de l’énergie, tu pourrais indiquer à ta ou ton client·e les éléments suivants :

  • Ce que tu attends d’iel avant de commencer :
    • photos avec crédits à indiquer
    • liens et textes à inclure
    • charte graphique
    • logos
    • brief
  • Délai minimum pour produire (une fois que tu as toutes les informations) :
    • besoin de trois semaines à un mois pour une première ébauche
    • besoin de deux mois pour ma version finale du site
  • Déroulement avec le délai et la durée :
    • Rencontre #1 pour parler du projet : 1h/1h30
    • Architecture (1ère ébauche) : 3 jours ouvrables
    • Demande des corrections
    • Architecture : livraison finale : 1 jours ouvrable
    • Réception des documents complémentaires (photos avec crédits, liens et textes à inclure)
    • Rencontre #2, proposition de 3 designs : 1h30
    • Création du site : 15 jours ouvrables
    • Rencontre #3 présentation du site : 1h
    • Demande des corrections
    • Rencontre #4 présentation finale : 1h

Suggestion de Marie pour éviter d’oublier des informations

Je t’ai dit que j’étais « Miss liste » ou « Miss tableau », je te le confirme encore ! Dans mes rencontres préparatoires comme photographe avec les futurs marié·e·s, j’avais une feuille qui récapitulait mes questions à leur poser. Les questions sont simples et correspondaient à ce que je voulais savoir, mais au moins je pouvais respirer calmement car mes outils étaient avec moi pour éviter une erreur d’étourderie.

J’en profitais pour leur donner un devoir, faire la liste des portraits à faire le Jour J. Pourquoi ? Pour éviter de perdre du temps, on enchaîne les photos posées « traditionnelles » avec matante, les grands-parents, etc.

J’avais également une liste de tout ce que je devais prendre en photo pendant le mariage afin de ne rien oublier. Voici donc trois documents que tu peux télécharger et modifier à ta convenance. Tu peux aussi simplement t’en inspirer pour ton domaine d’activité, l’important c’est qu’ils te correspondent.

Portrait Marie Deschene fondatrice ada académie des autonomes inc.
© Aurore Degaigne

Quels sont tes trucs pour bien communiquer avec tes client·e·s ? As-tu des listes pour éviter un oubli en cours de mandat ? Partage tes bons coups en commentaire avec les autres travailleur·se·s autonomes.

Partage :

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *